mercredi 4 décembre 2013

On a teste les urgences!


Ce samedi, Salomé est revenue de l’anniversaire où elle était conviée avec une méga-entorse (des méfaits des parcs de jeux indoor, surtout quand il s’agit de trampolines indoor, ouvert aux adultes, un samedi matin)

Bref, en mauvais parents que nous sommes, nous avons chacun à notre tour fait le diagnostic de l’entorse, suivi d’un « bon ben tu ne bouges pas du canapé, tu as le droit aux dessins animés à volonté. Tu es gentille, tu mets de temps en temps Cars pour ton frère, hein ? »

Seulement 4 jours plus tard, nous en étions toujours au même point avec quelques bleus parsemant sa peau de poulette casse-cou. L’école nous a donc enjoints d’aller faire une radio.

L’information m’étant donne à 20h mardi soir (c’est toujours comme ça, plus c’est pénible, meilleur c’est), un rapide calcul se fait dans ma tête en pensant au planning des deux prochains jours. J’empoigne en mettant mon assiette à réchauffer les horaires du médecin généraliste… Bon ben je dinerais plus tard, il est ouvert jusqu’à 21h…

 

**(Première bonne nouvelle : les généralistes ont des horaires relativement cool)**

 

Départ de la maison en taxi à 20h25, 5$ et 40 minutes plus tard, nous avons la lettre de recommandation pour aller au KK Hospital (l’hôpital des enfants) faire une radio et d’éventuels soins

 

**(Deuxième bonne nouvelle, avec ta carte d’assurance le médecin te coute vraiment rien, c’est relativement rapide, et comme t’auras ta referral du médecin, tu seras rembourse si ton assurance elle est gentille)**

 
Prenez votre ticket

21h25 – Nous arrivons aux urgences – On prend un ticket – Nous sommes le numéro 287 / Le numéro 274 est en « Triage ». On est reçu en moins de 10 minutes. Le parcours est fléché sur le thème de la mer, avec des tableaux Nemo. C’est fun, ludique, Salomé a le sourire.

Le « triage » porte bien son nom, une infirmière reçoit le malade, prend température / tension et pouls et effectue un rapide diagnostic pour savoir où l’orienter. Cela prend 5 minutes.

Evidemment, si vous êtes en cas d’extrême urgence, vous pouvez vous mettre devant ces box, et une infirmière viendra rapidement vous aider (un traumatisme crânien sur un enfant est considéré comme une urgence ++ par exemple.

Ensuite et donc si vous comptez bien on en est à moins de 20 minutes d’attente, on paie : 98$ c’est le montant hors hospitalisation/pharmacie. Mais pour Salomé qui a eu une radio et un plâtre, on ne paiera pas plus.

On passe donc après le triage à la radio dans notre cas, on doit donc droper sa fiche dans une boite aux lettres et à peine assis, on nous appelle, même pas le temps de regarder le dessin anime dans la salle.

On depose son ticket dans la boite et on est appele tout de suite pour la radio
 

Sitôt les radios faites on se rassied pour voir un médecin. Moins de 5 minutes d’attente et le médecin nous reçoit, puis dans la foulée le plâtre est fait, et dans la foulée nous cherchons les médicaments (tous les hôpitaux et médecins ont leur pharmacie – éthiquement moyen, mais efficacité optimale), et on prend le RV pour la visite d’observation (et de retrait du plâtre) dans 10 jours.

 

Admirez le sourire du reporter en herbe!
 

On depose son ordnance et on nous appelle dans la foulee, la commande est prete...

 

En faisant le plâtre, les infirmières s’inquiétaient de la queue devant le comptoir et se sont spontanément organisées pour éviter l’attente… Je pensais à mes visites des urgences parisiennes où tu te retrouves entre deux clochards et quelques prostituées, à espérer qu’un médecin veuille bien te sauver…. (special dedicace à Amelie)

Au final entre le départ de la maison et le retour, moins de 2h30 ce seront écoulés (comprenant le voyage en taxi), et moins d’une demi-heure à glander sur mon téléphone portable (bonne indicateur du temps d’attente), le plâtre, les visites chez le généraliste, radios et les béquilles et quelques médicaments nous seront revenus a moins de 150$. Aux urgences, on aura passé moins d’une heure…

Un spécial thanks au chauffeur de taxi qui nous a emmenés du médecin à l’hôpital « is the child safe ? » fut sa première question (dois-je appuyer sur le champignon ou pas ???)

Parents inquiets du système de santé et de où emmener son enfant en cas d’urgence (c'est une question couramment posée), vous avez tout ici J - Testé également en version adulte chez NUS (l’hôpital universitaire), à peine plus long mais efficacité maximum…

(et vive l’iphone pour la traduction de mots clefs comme entorse… - Sprained Ankle pour les curieux-)

Et au final.... On a passé deux heures à papoter - Mimoune aurait pas fait mieux en "rends ton passage aux urgences fun"

 

vendredi 29 novembre 2013

A French Kiss in Singapore: A NE PAS RATER!!!!!!


Bon sang quelle énergie!
 
Alors c'est simple, en tant que bloggeuse extraordinaire et trop trop trop intéressante (et qui oublie d'écrire en ce moment), j'ai été invitée à la première de French Kiss.
Bon, alors, avec une seule place tellement la salle était bondée, j'y suis allée un peu en trainant les pieds, car j'aime bien partager mes sensations (ça vous aurait étonné). Heureusement Sandra (alors si vous ne connaissez pas son blog allez tout de suite le mettre en favori: ici) était également de la partie, et même si elle était assise trois rangs devant moi on a pu un peu discuter après... Et puis il y avait G&O et leur progéniture dans la salle, et la salle était pleine, je n'étais donc définitivement pas seule....
Cela dit, même seul(e), putain (pardon lecteur de moins de dix ans, retire ce mot de ta tête, c'est mal) c'est bon! Allez-y...
 
Alors c'est simple, mes épaules se sont mises à danser toutes seules, un petit mouvement par-ci, par-là, une furieuse envie de sauter sur la scène et de me dandiner avec eux, un passage sur Gainsbourg que si vous êtes en abstinence depuis 6 mois, prévoyez-vous un petit crunch derrière parce que ça va être dur,
Bref, c'est drôle, sexy, émouvant, super bien joué, super bien chanté, une play liste que j'ai telechargé le soir même, une mise en scène simple mais qui sublime le principal, des acteurs singapouriens et anglais (ah oui pour une fois ça fait du bien d'être immiscé un peu dans la culture locale, profitez-en pour offrir une place à votre helper, emmener votre collègue singapourien(ne), la fille de l'accueil qui vous fait rêver et que vous voulez emballer, zou, au diable l'avarice, claquez sur Sistic mais allez-y)
 
Donc je résume en quelques mots: A NE PAS RATER ALLEZ-Y.... et moi j'ai envie d'y retourner (et même seule, voir même et là c'est pour vous dire... avec ma progéniture - bon j'éviterais de détailler le sens profond "Des Sucettes a l'Anis" ou de faire une explication de texte sur "Je t'aime... moi non plus")
Attention: pour oser addresser la parole à cette fille va falloir vous secouer parce que c'est jusqu'au 7 décembre, et les singapouriens ne s'y sont pas trompés ils ont déjà reserver leurs places, alors grouillez-vous!!!!
 
On en parle:
Sur Singabuzz ici
 

samedi 2 novembre 2013

Les aventuriers a l'assaut de Phuket


On est des guedins,

On a pris nos billets dimanche pour partir mercredi matin et nous n'avons réservés aucun hôtel....

Des guedins j'vous dit....

D'un commun accord nous avions jeté notre dévolu sur une île près de Phuket où visiblement il n'y avait à peu près rien à faire.

Et sur là plage de Kamala Beach qui semblait un bon compromis d'arrivée pour trouver un hôtel en dernière minute mais pas être complètement dans la masse touristique.

Partir de Singapour c'est s'évader du temps qui court et de la société de consommation. Nous sommes sur un hub, un des plus beaux aéroports du monde mais un des plus gros nœud de transit également sur l'Asie.

Partir de Singapour c'est plonger dans la vibrante Asie, se plonger dans un monde en plein développement où les stations à essence sont des petites étagères en bord de routes avec des bouteilles en verre remplies de gasoil, où les maisons de bric et de broc sont construites sur pilotis, sous elles on fait sécher le linge, on s'étend dans les hamacs.

Partir c'est voir des sourires d'enfants qui jouent avec une voiture construite de quelques bouts de noix de coco, c'est voir des adultes prendre le temps de vivre doucement, l'Indonesie étant d'ailleurs la meilleure destination pour ça.

 

La côte ouest de la Thailande est en fin de mousson au mois d'octobre et c'est le début de la haute saison touristique. Noel étant le pic, et de Phuket à Koh Lipe en passant par Krabi, on y croise des norvégiens faisant le plein de soleil avant de rentrer dans leur pays sans lumière l'hiver...

 

La dernière fois nous étions venus à Noël par Langkawi (article ici), en prenant le bateau pour Koh Lipe et Koh Mook, un voyage de Robinson. On y a vu la fameuse grotte des pirates, on a plongé, on a fait du kayak, on a mangé d'excellents poissons grilles sur la plage....

 

Cette fois-ci nous voulions connaître Phuket dont on nous parle tant. On a évité Patong, que par curiosité il faudra voir un jour (le quartier chaud de Phuket, entre autre réputé pour son tourisme sexuel mais aussi ses folles nuits) Kathy sous le bras, nous avons savouré d'avoir les mains libres pour se reposer.

Je tiens à vous rappeler que le 29 c'est la sortie d'Assassins Creed, Black Flag, que vous allez bien sur tous vous empresser d'acheter (merde c'est comme ça qu'on mange ici)

 

Nous sommes donc arrives à Phuket ce mercredi matin à 9h du matin, les yeux engourdis, nous avons dropés les bagages, Kathy et les enfants sur une chaise longue de Kamala Beach et nous avons arpenté la plage à la recherche du resort parfait.

 

Le Novotel flambant neuf promet d'être chouette et fait des prix d'appel mais impossible de faire descendre le prix de la chambre en dessous de 4000Baths/chambre et par nuit. Un magnifique resort plus loin avec toboggan pour les enfants et des tas de piscine affichait les mêmes prix. Puis .... Juste à côté un petit hôtel avec 8 studios (2chambres par studio, cuisine, salle à manger, terrasses), une piscine face à la plage, .... Voilà où nous nous installerons pour un budget de 4000 bahts le studio par nuit (à condition de négocier comme des requins et de payer en liquide).
 
 

Parfait...

Bob sur la plage a été le meilleur café (musique sympa avec même du reggae français pour les amateurs d'Alpha Blondy, FFF (si si), Tiken Jah Fakoly), et ... Et.... Du wifi!

Je recommande la thaï coconut soup, une tuerie.

Deux nuits ainsi, puis un taxi nous a emmené au petit port pour rejoindre l'île de Koh Yao Yai. N'attendez pas de voir un ATM au port (on voulait faire le plein de liquide impossible), et si vous déjeuner sur place ce sera... Sobre.... Fussy people s'abstenir....

Nous avons pris l'option Long Tail Boat (il y a aussi des speed boat, plus chers, mais surtout il fallait attendre 3/4 d'heure de plus)

70 bahts par personne, le long tail transporte tout pour l'île (et la vous comprenez que vous vous abstiendrez de craquer sur des glaces, ou de manger du beurre) Quelques locaux sont avec nous et nous propose avec gourmandise leur pattes de poulets. (Euh comment dire... No thanks...).
 
Ils ouvrent des friandises dans des feuilles de palme qui ressemble au dodol balinais, un espèce de gâteau de riz.

Rien que de monter dans ce bateau c'est le début de l'aventure. Avec notre grosse valise et nos petits sacs et surtout le fait que l'on soit 6, nous prendrons une jeep en arrivant pour rejoindre le resort. Pas de Tuk Tuk. On négociera le trajet à 400 Baths pour nous 6.

Nous avons l'impression de traverser la brousse et que l'aventure est là, elle nous tend les bras. Lou sourit les nattes au vent :)
 
Le Thiwson Beach Resort est en plein travaux et sera prêt dans deux semaine, nous aurons donc un super tarif de 1000 Baths par chambre. Dans quelques semaines il y aura un bar sur la plage et une piscine. C'est magnifique ... Prenez le risque de venir....





Un autre resort est installé juste à côté "better view resort" . Entre les deux vous trouverez votre bonheur.

Au programme nous avions quelques jeux pour les enfants (ballon, seau de plage, Kindle, iPad , ps Vita) mais surtout Kathy :) C'est l'occasion de jouer les Robinson, de redécouvrir des jeux simples, de courir après les crabes, de s'ennuyer, et ça fait du bien...
 

Bon pour être honnête ce serait mieux juste à deux (on aurait pas à gérer le "maaaaaman, (gros silence) maaaaaaaaman (avec la voix qui mugit et pleurniche), (gros silence jusqu'à qu'on dise ouiiiiiii) ...je m'ennuie....

...

Ah mais c'est bien ça ma chérie :) "

(Pardon mon côté mauvaise mère avait pris le dessus)

 
 


Mais comme on est pas des chiens (et qu'on est quand même des gros bourgeois de caucasiens), on finira le séjour par deux nuits au club med (vous vous ennuyez? Et bien maintenant on va voir si vous allez tenir longtemps au mini club)
 
 
 
Alors, faut etre honnete, comme je l'avais ecrit (article ici), le club med, c'est juste un pur Bonheur de parents. Les G.O. vont juste rendre a votre volaille le sejour extraordinaire. Pendant ce temps, a vous les day beds, la quiet pool et les coktails a volonte.... (et le prof de sport au torse huile bien entendu mesdames, et oui monsieur, la trapeziste de 22 ans au corps sans cellulite... J'exagere a peine... c'est tout un art de ne pas se retrouver avec un de ces specimens lors de votre tete a tete en amoureux)
 
 
 
 
C'est simple au bout de deux nuits et trois jours complets, Kathy, certainement la seule helper du monde a avoir eu le droit au club med, pleurait en partant,sans parler des enfants...
 
 et moi, j'ai adore faire du trapeze (encore)
 
video
 
(Alors pour les parents qui hesitent: nous avons essaye Cherating et Phuket, nous preferons Cherating. Plus spacieux, buffet meilleur, et plage privee... et moins cher et comme le club med n'est pas vraiment fait pour faire du tourisme, on s'en fout un peu qu'autour de Cherating il y ait pas grand chose a voir!)
 
(Pour les adultes qui ont la chance de pouvoir partir en amoureux sans mouflets, je dirais que l'ile de Koh Yao Yai offre un bien meilleur rapport qualite-prix que le club med, gardez vos pepites pour vous offrir un diner au tippling club :) article ici )
 
(pour ceux qui reflechissent a la Thailande, de loin, Koh Lipe est pour l'instant notre destination preferee :) et le mix de plusieurs villes/iles sur un sejour d'une semaine est parfait! Terminer par deux jours de club med a meme permis de render la partie aventuriere plus "acceptable" par nos dictateurs en herbe, et ca c'est pas mal!)
 
****
les bonnes addresses
Vol Tigerair (arrivee a 9h le matin, retour tard le soir)
Appartement pour 4 a Kamala Beach: ici
A Koh Yao Yai: C'est le Thiw Son Beach Resort: ici
****
 
 
 
 

mercredi 18 septembre 2013

Ma vie avec Mozart



Une mélodie de Mozart.... Les noces de Figaro.... Et me voilà transportée il y a vingt ans dans l'atmosphère bleutée du petit salon de Belfort un samedi d'automne. 
Je flotte dans le salon, je vois mon père endormi et ma mère sirotant un café. Les meubles un peu trop raffinés pour mon esprit révolutionnaire mais la musique qui nous porte. 


L'automne belfortain...

Le jardin de mon enfance avec quelques details en moins... Notre balancoire et la petite cabane...

Le requiem de Mozart à tue-tête.... Même pour une belle après-midi du printemps où on aurait osé ouvrir la porte-fenêtre. L'air est glacé mais si on s'assied sur les marches de la terrasse, le soleil caresse notre peau.
Don Juan, redécouvert avec Arnaud à Andernos, l'odeur des pins m'envahit,  cette chanson magnifique d'amour.... "La Ci Darem La Mano", le rythme des "mille tre" amantes de Don Juan...

Voilà... J'étais en tant que bloggeuse, invitée à voir la Générale de "Ma vie avec Mozart", dont les représentations commencent aujourd'hui pour quelques jours à l'Alliance Française (pour ceux qui manquent d'idées pour ce week-end, et ceux qui veulent un peu de culture, c'est le moment de se lâcher sur Sistic, il y a encore des places!)

Finalement je me demande si ce n'est pas moi qui est passée ma vie avec Mozart ...

Pour la partie critique: sur scène le monologue de Quentin Bernard racontant comment Mozart a accompagné sa vie, est confronté à 5 musiciens et 4 chanteurs d'Opera.
Honnêtement, j'aurais aimé plus de musique, les musiciens étant bons, je rêvais d'entendre les mélodies les plus connues de ces morceaux qui m'ont nourris (le "Figaro, Figaro, Figarooooo", la fameuse Reine de la nuit - j'ai dans ma tête ma sœur l'entonnant à tue-tete toujours dans le fameux petit salon, le "Rex" puissant du Requiem, celui qui a accompagné un magicien pour un dernier voyage il y a un peu plus d'un an dans cet église de Voiron.)

Bref, ce sont des passages moins connus que vous entendrez et le texte est un monologue, ne vous attendez pas à des rebondissements. Pour autant...




 Le texte et la musique vous toucherons peut être autant que moi, et dans mon cas ça a été le simple commencement d'une soirée exquise, alors... Ça n'a pas de prix n'est-ce pas?


**** 
Qui en parle?
Merichan: 

Mummy B

Deux enfants terribles

*****

Modalités pratiques

Ça se déroule a l'Alliance Française,
1 Sarkies Road, métro Newton

Places sur Sistic ou sur place

English speakers also can => sous titres
C'est jusqu'à dimanche, profitez-en!
Prenez un pull et évitez les tongs ;)


mardi 17 septembre 2013

Interculturalité quand tu nous tient...




Mes petits poulets,
Rien ne va plus, je vous délaisse complètement...
Sous mes yeux, une liste d'environ 10 idées d'articles, que j'ai presque dans la tête... Mais impossible de trouver deux minutes...

Et pourquoi? Je viens de signer mon premier contrat et je suis pas peu fière... Done!

- Ouai je sais c'est pas suffisant comme excuse...
Je peux rajouter que j'ai 3 enfants?

- alors le coup de tes 3 enfants tu vas pas nous faire pleurer, t'as Kathy....

- Oh Kathy... ma sauveuse...
Bon j'ai aussi un mari zombie en biz'trip pour 3 semaines 
Ça vaut?

-mmmmh

-Bon ok... je vais arrêter de sortir et de m’évader..
Et écrire sur mes évasions.... 
Enfin la semaine prochaine,
La je pars a Gênes les amis
(petit cri aigu d'excitation)
(une pensée émue a mes cours d'Histoire de l'Art)
(du Moscato, du Parmesan et des pâtes)
(les bateaux de plaisance qui cling-cling)

... Bon ok... je n'ai aucune excuses...

****

Revenons au blog et aux sujets qui nous animent ici...


Etudiante, avec mes amis de GAC (Gestion de l'Action Culturelle), nous rêvions d’interculturalité. On mêlait dans nos projets et nos soirées des inspirations d'ici et d'ailleurs, un grand partage affectif et une soif de découvrir les autres... Partir a l’étranger, c’était ça aussi...

Singapour l'interculturelle, j'en ai parlé souvent. On découvre les fêtes hindous, on vit au rythme asiatique, on prend les influences indonésiennes, et on savoure des gâteaux de lune en écoutant les légendes de nos collègues, et aujourd'hui on se frotte a la culture juive... 
 
Donc, nous avons fêté le nouvel an juif...
Pour qui me connait, je me suis noyée dans la douceur du miel et de l'eau de fleur d'oranger, et j'ai plongé la tête la première dans le bol de grenades a l'eau de fleur d'oranger.
Roulée dans le sucre j'avais quand même au préalable goûté a tous les plaisirs de la table pas tous si sucrés. Les 13 desserts marseillais, souvenir d'enfance et madeleine de Proust de Mimoune, sont rien... Une farandole de délices orientaux, je prends tout, je garde tout ... 

Vive les nouveaux amis, les nouvelles cultures, la découverte....
Vive mes loukoums, qui font passer en douceur certains biz'trips un peu amers...
Merci Sabine, merci Simon, d'avoir partager ce moment de fête avec nous...

****
Un peu de sérieux, pour ceux qui veulent en savoir plus
****

Un peu de musique pour ceux qui aiment bien ça...

mardi 27 août 2013

Pasar Bella, ou un dimanche comme sous la halle d'Andernos!

Dimanche solo with the kidos...
Dimanche c'est le cauchemar des parents avec helper... Pendant une journée on se retrouve certes entre nous, mais surtout sans cette petite main qui rend le quotidien si léger...
Pas envie de faire a manger, envie de bruncher,
Un petit mot sur facebook a la recherche d'amis dans le même cas, ce sera E. et sa petite famille :)

Rendez-vous donne a Turf City a Pasar Bella...
On m'en avait parle, venez visiter avec moi ce lieu très bobo, qui sniffe bon, mais qui vous donnera envie de revenir...

Turf City, en tant que parents français, on connait souvent pour Picotin, le restaurant français ou il fait bon bruncher, pendant que les enfants s'envoient les boules de pétanques au visage, et a l'heure de la digestion, marcher pour aller observer les lapins et se faire supplier d'un tour de poney (qu'en tant que mauvaise mère, j'assume parfaitement de refuser)

Oui, toi, parent au foyer, tu connais aussi Turf City pour Fidgets, le indoor playground...
Ou, parents hésitants entre le LFS et un système local, tu as visite La Petite Ecole,
Ou, toi, ami sportif célibataire, parce que c'est la que tu prends tes cours de Capoeira avec ce beau prof brésilien (non même pas vrai, la brésilienne est pas mal du tout - aussi -  et ils font même des cours pour les enfants)

Mais Turf City c'est aussi Pasar Bella :)

On rentre, des stands partout, de la marchande de fleurs, a la personne qui monte son entreprise de biscuits et cake et qui les vend pour 10$, au petit créateur qui va vendre des tableaux pour enfants, le producteur de café, les producteurs bios, etc....

Fleurs...

Quelques idées créatives au passage...

La futur déco de la chambre de mon Sacha?

Alors la si vous êtes a la recherche de cadeaux, c'est juste parfait!


Cote alimentation, plein de petits stands de repas, des quiches, de la paella, du poisson archi frais, des huîtres, de la bonne viande, de la bière artisanale, des desserts a gogos... Bref, le bonheur...

Stand de quiches...

Da paolo (et de bons fromages)

Une bonne paella?

Poissons frais... un air de Japon :)


Un instant je me suis retrouvée a prendre un panach' avec des tapas le dimanche matin après avoir été voir mon boucher préféré (mr Tauzin) a Andernos.... Bon j'avoue, il manquait furieusement les chansons de Patrick Sébastien entonnes par la serveuse ivre :) - et avec une population un peu plus bigarrée :)
Mais bon, c’était mon petit fix' du week-end, parce que je suis un peu en manque, et je tenais a le partager!

A dimanche prochain,
Si vous cherchez quelqu'un pour partager le plateau d’huître I'm in....
(et mes filles aussi, qui ne sont pas des moities d'andernosiennes)

****
Infos pratiques
Tout sur leur site internet:
http://www.pasarbella.com/
****

samedi 17 août 2013

Blurred Lines





L'Absinthe, dîner face à la rivière, carte de choix, plats très fins, comme sa réputation l'indique, un des meilleurs restaurants français sur Singapour.


Les bulles du verre de champagne ont dilués les papillons dans le ventre, et le Condrieu qui suit nous fait doucement couler vers l'ivresse.



Un cocktail à Maison Ikkoku,



Et...



Danser...



New Asia...





Aujourd'hui le DJ est une femme... Superbe... J'ai toujours été fascinée par les femmes qui dégagent la féminité par tous les pores de la peau. Un idéal entre féminisme et féminité.

Mes meilleurs moments en club ont finalement été orchestrés par des femmes... Evidemment pas le même style que les hommes.

L'effet est vertigineux, je pense à cette soirée au club Asia à Tokyo. Cette fille aux cheveux bleus qui tenait la scène. J'étais la seule à danser et une des seules occidentales.
Ce soir, nous sommes principalement des femmes à danser. Les hommes tentent de rentrer dans le jeu, ça me fait sourire.
Mes pieds nus intriguent et une ou deux tentent en me disant que c'est tellement agréable...
Ma mère n'aimait pas ce type de musique et comme le pasteur de Footloose, elle pense que ça tape dangereusement sur les hanches et que ça ne mène rien de bon...
Je me glisse doucement les yeux fermés dans la volupté de la musique, je danse non-stop jusqu'à plus de 3h du matin,
Blurred Line passera deux fois dans la soirée et me déchaîne. C'est comme si mon corps qui danse pourtant dessus même dans le métro (tentez le coup si vous avez besoin d'energie) avait juste besoin de se laisser couler.


(ce n'est pas le clip original car je ne connais pas l'age de tous mes lecteurs!)

Ma robe est légère et le décolleté dans le dos me font me sentir quasi nue.
Un jeune qui ne pouvait pas aller en boite quand les Black Eyes Peas ont sortis leurs tubes, et a l'epoque ou nous dansions dessus a Londres me fait danser un rock... Terriblement MILF, terriblement anachronique, mais bon pourquoi pas...
Des femmes russes m'entrainent dans leurs jeux de danses et les asiatiques se font photographier avec moi.

Qu'importe la fin de la soirée,
Je vote définitivement pour flouter les lignes (blurred lines) en rythme au New Asia. Certains vous diront qu'il y a beaucoup de "vieux" là-bas, mais peut être parce que j'en fais partie cela ne m'a pas choqué plus que ça. On vous laisse danser pieds nus et sur moquette c'est juste extra, la musique est plutôt sympa (un cran en dessous de l'Avalon quand je l'ai expérimenté) et même si j'aurais préféré au départ le côté underground du 28 HK street, je ne me suis pas ennuyée! 

Adresse qui reste dans mes favorites et la vue est juste extraordinaire!

Ma play list de la soirée?
Daft Punk - Robin Thicke (blurred lines) - "I Gotta a feeling" des black Eyes peas - nous avons eu aussi Gotye (Somebody that I used to know)
Après pour le plaisir de vos oreilles, en ce moment je m'écoute en boucle des chants revolutionnaires (allez savoir pourquoi?) dont Bella Ciao et... freedom de la BO de Django. Le "Cigarette Duet" de Princess Chelsea est une merveille, enfin "one Day" de Asaf Avidan pour clôturer :)

Avec ça, vous êtes parés pour vibrer!

mercredi 14 août 2013

Rendez-moi mes poux!


Le pire cauchemar de la wondermaman solitaire de famille nombreuse, après la gastro (qui en général passe par tout le monde sauf par moi), ce sont les poux....
(c'est le pire ennemi du mâle aussi qui laisse d'ailleurs en général sa compagne s'en charger dans les deux cas, la gastro ou les poux c'est pas très glam' au boulot)

Un supplice en temps normal...
Un enfer a Singapour....

Nous avons découverts les poux (et l'absence de produits anti-poux, c'est plus drôle) a notre arrivée,
C'est simple a Singapour le produit anti-poux est une bouteille qui ressemble a un échantillon, qui coûte la peau du derrière (une bière dans un bon bar quand même!) et qui est totalement inefficace, d'ailleurs il n'y a qu'une marque sur tout le territoire singapourien. Donc même si le shampoing était efficace, nos amis les poux ont eu le temps de s'immuniser!
6 mois de traitements, de peignes, jusqu’à atteindre le désespoir de faire une commande en Inde de produits (impossible d'importer les produits français par une commande par internet, sauf a prendre VPost, mais a l’époque j’étais la moitie d'une geekette de la course en ligne)
Depuis chaque valise arrivant de France est remplie de produits anti-poux, du qui tue, qui trépasse le poux, qui l’électrifie sur place.
Du peigne qui électrocute les poux, a celui qui les déchiquette, de la lotion douce et bio, a la bien chimique a laquelle le gros poux que nous sommes a du mal a résister, nous avons tout!

Bon... Les poux sont de retours... Des gros poux bien dodus... même dans la chevelure dorée de mon Sacha...

On a même pas atteint la rentrée (qui en général me fait frémir pour le contact avec d'autres enfants pouilleux ou morveux - promis j'aime vos poulets aussi), et nous voici en traitement...

****
Toi, maman expatriée dans un pays ou il n'y a pas non plus de produits anti-poux voici mes conseils:

- la lavande est ton amie, son odeur fait fuir le poux (et les moustiques ça tombe bien): importe de l'essence de lavande (ça se trouve aussi dans certaines boutiques bio)
- prépare une commande via VPOST ou via tes gentils parents pourvoyeur de goodies (mais je comprends que le dilemme saucisson / produits anti-poux ne soit pas facile a résoudre). J'ai un faible pour le peigne Assy 2000 qui déchiquette le pou, et les produits de la marque Apaysil qui sont particulièrement efficaces
- en désespoir de cause et en attente du paquet magique: enduit d'huile la chevelure de tes enfants, au mieux huile de coco, au pire ce que tu as sous la main. Achète un peigne anti-poux et peigne telle Raiponce la chevelure de ton kidos tous les jours, et tue la vermine
- le plus dur c'est de tenir sur la durée: au Minimum un traitement tous les 8 jours, mais je recommanderais un traitement les deux premiers jours, puis tous les deux jours, puis a 8 jours d'intervalle, le tout pendant au moins 3 semaines,
(- prends une réserve d'alcool fort et de patience pour tenir)
- achète pour ton kidos et pour bien te marrer: "Rendez-moi mes poux" de Pef (le seul risque, il risque d'aimer les poux après...)

****

dimanche 28 juillet 2013

Singapore Art Garden ou l'activite culturelle et artistique annuelle a ne pas louper avec les kidos!

Voila un mois que je n'ai pas écrit... Un mois, et je m’étonne d’être ramollo... Ah mes fans, sans vous, je ne suis rien!

Les vacances ont commence le 1er juillet et entre le déménagement, l’aménagement, le boulot (et le boulot), j'avoue avoir une dizaine d’idées d'articles gribouillées sur un post-it, j'avoue écrire en dormant, mais bon, rien n'y fais... la télépathie ne marche pas encore pour publier (et j'ai essayer siri... ça ne me convient pas)

Vacances scolaires de deux mois, avec deux parents qui travaillent, pas de visites (si Sylvain vient quelques jours entre deux avions), et surtout... enfer et damnation... pas de retour au pays cette année...
Bon, voila... autant vous dire que c'est le cauchemar pour tous:
Arnaud ne touche pas terre (allez plus que un mois et demi a tenir...)
J'essaie d'oublier ça par mon propre boulot,
Et en attendant les enfants me réclament chaque jour un nouveau lot d’activités... et quand c'est pas eux c'est Kathy .... Je commence a redouter la sempiternelle question du "qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui?" qui retentit avant même le premier café de la journée, quand on regrette encore son oreiller, et que je finis par régler par coup de sms frénétiques ("eh les cops, vous avez prevu quoi aujourd'hui????")...
Ah oui... parce que dans notre solitude, il y a la solidarité! On oublie qu'une grande partie des expats ne rentrent pas chaque été, et que donc nous arrivons a organiser des rendez-vous helpers-kidos pas piqués des vers! (vous voulez en être, n’hésitez pas a dire ce que vous faites sur singapour nanas playdates, le groupe facebook)
Alors les filles vont au zoo, au musée, a Litte India, faire du shopping regarder les feux d'artifices a Sentosa, elles ont leurs cours de dessin et les voisines qui déboulent...

Ah oui, mais alors le week-end il faut assurer, et du coup, je les ai emmenées la semaine dernière a cette fameuse expo qui a elle seule ne me fait pas regretter d’être restée a Singapour a l'heure ou tous nos copains publie des photos d’apéros sous parasol qui donnent envie!
Active mummy en a parle ici et fait d'ailleurs un article chaque année sur le sujet.
Le musée d'Art contemporain organise chaque année une expo spécialement destinée aux enfants, avec toute l’interactivité que savent développer les musées singapouriens.

Allez, venez avec nous, on vous emmène... Le billet n'est que de 10$ par adulte (hors nego étudiants, etc...), les enfants du Lycée Français ne paient pas, comme les enfants de moins de 6 ans. Ma sortie me coûtera donc 10$ pour les 3 enfants et moi... 1er point non négligeable, plutôt que d'aller vous pourrir les oreilles dans une énième aire de jeux indoor, allez jeter un œil ici!
La première salle donne le ton,
Veuillez enlever vos chaussures...

Et la....

Vous pénétrez dans une salle entièrement décorée avec des contes revus et corriges a la sauce singapourienne (ci-dessus Hansel et Gretel: Gretel est en Sarong, et la maison est un Kampong). Un petit pont au milieu de la salle dégourdira les enfants qui adoreront découvrir le dragon cache dessous, et une table de dessin permet de dessiner ce qui apparaîtra dans le miroir magique (effet garanti!)
oeuvre de Salomé
A l’étage nous pénétrons dans une salle style Alice aux Pays des Merveilles ou les enfants peuvent aussi dessiner, ou s'amuser a regarder dans les kaléidoscopes et avec les multiples jeux de la salle. Vous, grand enfant, vous serez bien trop occupe a regarder les détails, a prendre des photos ou a actionner les mobiles....

L’étage supérieur est une salle réservée aux rêves et cauchemar, et le jeu est de basculer de la salle des rêves a celle des cauchemar par un passage secret!!!!

Enfin, une salle eclairee a la lumière noire terminera cet instant de magie, avant de redescendre dans la salle de cinéma...


****
Infos pratiques:
http://www.singaporeartmuseum.sg/exhibitions/details.php?id=114
C'est jusqu'au 1er septembre 2013, a la galerie Q8 du Singapore Art Museum (Bras Basah)
C'est ouvert tous les jours (pas d'excuses) de 10h du matin a 19h, avec une nocturne le vendredi
Vous êtes PR, alors la, c'est même gratuit pour vous, pourquoi s'en priver?
*****

dimanche 30 juin 2013

Negocier son bail... Ou comment marchander avec un proprietaire singapourien....

3eme déménagement a Singapour, quelques conseils donc en plus, et pour mes lecteurs qui me connaissent plus intimement nous déménageons le 10, donc vous en saurez plus à ce moment la....
3eme négociations en deux ans et demi, je commence à avoir des tas de conseils...
Un article supra-pratique, pas vraiment drôle mais réclamé à corps et à cris (ou presque)

Vous êtes futés, vous avez épluché:
- tous mes articles sur la recherche de logement (ici et ici)
- et tous les articles de Paris-Singapore sur le sujets (ici)
Et vous entamez votre recherche.... Evidemment vous avez énormément de questions:

1/ Dois-je passer par un agent?
C'est comme vous voulez. 
L'avantage de l'agent c'est qu'il va être votre intermediaire et pour certaines discussions peut être un atout et en particulier pour retrouver votre caution. Cela dit, rien ne vous oblige à passer par un agent.
Il est certain par contre qu'il faut que ce soit quelqu'un en qui vous avez un minimum confiance, puisqu'il aura en charge quelques-uns de vos interets. Plusieurs noms circulent sur les réseaux, et n'hésitez pas à poser la question.
Personnellement, j'ai eu affaire à:
- Esther (+65 9028 1282 - lingleec@gmail.com) 
- et Pearly (+65 9656 0236)
Mais je n'ai aucune comm' avec elles, et pensez a demander aussi sur les réseaux quelques contacts...

Sachez que si votre loyer est superieur à 4000$ (au jour d'aujourd'hui), vous n'aurez aucun frais d'agents à payer, dans le cas contraire, le tarif est de 1/2 mois de loyer par année de bail (vous signez pour deux ans, vous payez un mois de frais d'agence)

Les frais d'agents sont comme tout ici négociables. (Cela dit, je negocie plutôt d'autres choses)

2/ Quel quartier?
Là aussi, c'est la question classique mais tellement personnelle qu'impossible d'y répondre pafaitement.
Une chose est sûre, il faut être près d'une station de métro à pied (sauf si vous avez un hub de bus tout prêt ou que vous êtes adeptes de la voiture et du taxi).
Lorsque je dis tout près, cela exclut le cas où l'agent vous dit que par bus ou par navette vous y êtes en 10 minutes (ou alors testez-le en vrai): en général, l'attente du bus, le temps de faire le changement, rallonge le temps réel de trajet de 20 minutes et là ça commence à faire long).
A mon sens, il est aussi essentiel de prendre en compte votre temps de trajet quotidien pour aller au boulot (45 minutes maximum porte à porte, au-delà, vous pouvez rayer à moins que l'offre soit extraordinaire).
Autre point à regarder absolument: les points où vous irez chercher vos courses. J'ai vécu un peu plus d'un an loin d'un supermarché et à faire les courses en allant en bus et revenant en taxi + livraisons pour les gros trucs, c'est juste l'enfer... 

- East Coast, quartier familial, un blog lui ai dédié (ici), et des petites ruelles de Joo Chiat aux condos paisibles de Tampines, vous trouverez certainement votre bonheur...
- Le CBD: plutôt pour les célibataires et les couples avec maxi un enfant (les apparts ont tendance à être petits, mais il y en a des grands - pour gros budgets - ), un quartier idéal pour les amateurs de shoppings, avec quelques quartiers sympas: les amateurs d'Asie aimeront Chinatown, Little India, quand les bobos ne jureront que par River Valley ou Tiong Bahru, et les shoppings addict par Somerset! Les budgets généreux iront regarder du côté de Nassim Hill...
- Les familles françaises ont tendance à se regrouper vers Ang-Mo-Kio, Bishan et Serangoon: évidemment l'école française y est pour beaucoup, mais l'excellente desserte en transport en commun joue, beaucoup de maisons individuelles à prix correct, quelques condos vieillissants et donc spacieux, un bon mix local et expatriés, un rapport qualité-prix auquel je ne m'attendais pas avant de visiter le duplex que nous quittons aujourd'hui (le nom du building Thomson Imperial Court, pas de piscine mais un supermarché au basement et si vous avez la chance d'avoir un appart' avec terrasse sur le toit c'est un excellent deal - à surveiller )
- Bukit Timah / Sixt Avenue: assez mal desservi (suivant les endroits) pour l'instant côté métro, les lignes arrivent. Pour autant de Cluny Court à Sixt Avenue, c'est trés chic, beaucoup de joli condo. Les petits budgets et amateurs d'espaces trouveront encore des prix corrects du côté de Shelford Road. C'est là où il y a l'ambassade de France (où on ne va pas tous les matins certes), et une entrée du jardin botanique.  Pour les budgets dodus mais amateurs d'espaces, vous trouverez de chouettes espaces...
- Upper Bukit Timah / Bukit Batok / Dairy Farm / Jurong et même Lakeside: pour certains supers paumés, l'idéal étant d'avoir une voiture ou de bosser très près. Génial pour les petits budgets, nous avions un 120m2 dans un condo à 3000$, ce qui peut d'ailleurs permettre à certains de préférer le choix d'être excentrés et souvent dans des endroits très verts (La nature-reserve, les singes, l'accès en direct à la jungle, les grands parcs de lakeside....), c'est aussi un bon choix pour les enfants de l'école canadienne, ou allemande qui sont dans le quartier.
- Le Ch'nord avec Woodlands et cie, c'est comme pour nous en France, c'est le ch'nord! Un mix très très local et de grosses baraques pour les américains, l'école américaine étant là... Bien desservis par la ligne rouge mais la ligne rouge est pénible... C'est donc un choix!
- Le sud .... ah.... le Sud.... Son petit St-Tropez avec deux magnifiques condos Reflexion et Carribean donnant directement sur la Marina, et puis Sentos où on peut malgré la légende trouver de très beaux apparts à des prix presque corrects, mais aussi les plus chers logements de l'île, c'est selon... Surtout, ce qu'il faudra prendre en compte, c'est l'entrée et la sortie de l'île et... faire ses courses!

Evidemment c'est un tout petit brief, et je sais que Paris-Singapore a au moins un article sur le sujet, ainsi que Singabuzz,

3/ Meublé ou pas?
Ca ne changera strictement rien dans votre prix de loyer  qu'il soit fournit ou pas (sauf si vous demandez à rajouter les meubles), mais si vous êtes là pour une durée très déterminée et que vous avez pas ou peu de biens, ou que les biens que vous avez sont mieux dans le grenier de grand-maman que dans un univers à 90% d'humidité c'est un bon choix... Après, il ne faut pas trop être exigeant sur les meubles que vous aurez (C'est rarement les plus beaux!)
Ce serait à refaire, avec des enfants, et vu la durée de notre séjour en version indetéreminée, j'aurais plus de temps pour déménager et donc vendu un MAXIMUM, pris le strict nécessaire et les jouets des enfants (ça aurait donné une table, et quelques jouets je pense!), un ou deux éléments de décos peuvent être agréables pour se sentir chez soit, mais sachez que l'humidité peut ruiner vos litho/gravures/dessins...
Dans votre bail, il est d'usage que les meubles soit surestimés (qu'on indique un montant fulgurant correspondant aux meubles, ça arrange le propriétaire qui déduit ça de ses impôts...). 
Par exemple dans notre nouveau bail, on nous indique plus de 1500$ de fournitures par mois (on aura un frigo, un lave-linge, un four....) ... Le propriétaire ne sera imposable que sur la partie du loyer "ferme"...

4/ Un an ou deux?
J'étais partisane des baux d'un an si vous avez bien lu mes précédents posts, car je me méfie du proprio singapourien qui ne rendrait pas la caution... cependant après deux ventes de l'appartement et l'obligation de déguerpir au bout des un an... nous signons pour deux ans sans remords (mais j'ai fait réduire la caution à un mois et demi)

5/ Maintenant que vous avez ciblé votre budget, votre quartier, et vos exigences de bases (nombre de chambres, surface, etc...): repérez les annonces et spammez votre gentil agent immoblier avec: à lui de voir celles qui sont valables, les publicités mensongères (il y en a) et surtout d'organiser des visites qui se succèdent aux horiares qui vous arrangent et mieux de venir vous chercher et de vous ramener en voiture. Vous allez lui lâcher au bas mot un demi-mois de loyer, il peut faire ça!
Vous pouvez aussi repérer quelques condos qui vous plaisent et lui dire que vous cherchez là.
La version luxe de l'agent immobilier détectera en deux-trois visites ce que vous voulez et vous n'aurez pas à la spammer d'offres, il viendra vers vous avec les offres qu'il vous convient.

Correction grace aux commentaires d'Alexandra:
Regardez:
- l'isolation (sonore / aerienne, en cas de Haze ca peut servir. A savoir un appart bien isole risqué d'etre plus chaud au quotidian, donc il vaut mieux quelque chose de tres aere et supporter le haze une fois tous les 5 ans...)
- les chauffes-eaux (y en a t'il a la cuisine et plus pervers, dans la salle de bain de la helper)
- la sonnette et l'interphone (je n'en ai jamais eu qui marche - et ca entraine de bons quiproquos avec le facteur, sans compter les copains de passages)
- les places et connections pour vos machines (je pense en particulier le lave-vaisselle)
- l'age des clims, les fans...

6/ L'offre est là, vous avez trouvé le bien qui vous correspond (ce sera rarement le bien de vos rêves, car tous sont similaires). 
Le marché est volatile (inutile de chercher trop longtemps à l'avance, vous avez plus de pouvoir de négociation quand vous prenez l'appartement la semaine suivante et mieux, si vous avez le cash dans la poche et que vous dîtes c'est ça ou rien... (l'effet billets fait trembler le singapourien, il ne peut pas résister). Cela dit, même s'il est volatile, ne vous angoissez pas, si cette offre passe à quelqu'un d'autre il y aura certainement la maison d'à côté de libre ou l'appart d'au-dessus ou d'en-dessous avec le même plan et les mêmes meubles! De même, il faut relativiser on est rarement deux sur un même bien (en tous cas jamais 10 comme à Paris), mieux, vous ne vous retrouverez jamais à la porte, il y a tout le temps des logements vacants et vous ne serez jamais en pénurie d'offre.
Cela dit, mieux vaut chercher pour prendre dans le mois qui suit l'appartement (et pour les pressés nous avons pris le premier en moins d'une semaine, c'est donc possible), et se signaler rapidement si on est intéressés.

7/ Là débute la négociation... Sortez vos dents longues, vos ailerons de requins, et ne laissez-rien passer. 
Vous êtes en position de force: un expat' est par nature un locataire désirable (même s'ils ont horreur d'en voir déguerpir certains pour relocalisation soudaine en cours de bail - risque mesuré, deux mois de caution pour deux ans de loyer, en général ça leur convient).
A part ça le français est réputé pour être propre sur lui et rendre un appart en très bon état (on doit tous être flippés de perdre la caution)

Lorsque le bien vous intéresse, vous faîtes une offre assortie d'un mois de loyer pour sécuriser le bien (ce security deposit sera votre premier mois de loyer).

QUE NEGOCIER? JE DIRAIS TOUT!!!!

A/ Mis à part si vous êtes dans la catégorie "packages" où le budget et celui fixé par la compagnie, vous pouvez d'ores et déjà proposer un loyer au rabais par rapport au prix affiché.
En général la négo est de maxi 10-15% du loyer et le mieux c'est de se guider avec le site de l'URA qui relève pour chaque propriétés, les derniers loyers enregistrés. Votre agent peut dire ce qu'il veut c'est ce qui a réellement été enregistré lors du paiement du timbre... Vous savez donc la valeur de votre bien. Et vous pouvez vous guider des apparts que vous aurez vu selon la même configuration, dans le quartier...

B/ Vous êtes dans la catégorie packages et votre bien idéal est en-dessous de votre budget: pensez à y introduire ce qui vous facilitera la vie. Par exemple, l'entretien de la clim' et toutes les réparations y afférents, l'achat d'un lave-vaisselle,  ou des meubles qui vous manquent, voir la prise en charge de vos factures d'énergie et/ou d'internet.

C/ Vous pouvez négocier aussi votre caution: pousser vers un mois ou un mois et demi de loyer, 
et/ou vos frais d'agence (dans ce cas rajoutez une clause si votre agent l'a oublié - ça m'étonnerait - que vous repasserez par lui)

D/ vous pouvez rajouter des choses:
Des ventilateurs/fans au plafond, des nouveaux placards à la cuisine, ou dans les chambres, un four, un frigo, une machine à laver, un lave-vaisselle, une télévision (donnez les références des modèles pour être tranquille: en guise de four j'ai eu deux fois un toaster, la capacité du frigo est cruciale ici, exigez une machine à laver qui lave à l'eau chaude, pour la télé mon homme à ses propres exigences qui se comptent en nombre de ports HDMI)....
Bref ce n'est pas farfelu de demander une baisse de loyer + une baisse de caution + frigo/four/lave-linge: c'est ce que nous avons fait...

E/ Lisez votre bail et annotez-le!
Un doute? demandez aux réseaux (Sur facebook: Singafrog / Singapour Nanas), vous aurez une réponse dans l'heure...

Dans le parfait bail il faudra surveiller:

- la clause des Minor Repairs: 100 ou 150$ pour un bail d'appartement / 200$ traditionnellement pour une maison. Cette clause vous oblige à payer les premiers 100 (ou 150 ou 200$) de toute réparations à condition qu'elle soit "Minor"... On a pas tous la même définition du "Minor" est lorsque votre frigo tombe en panne, même si vous quittez l'appartement dans 3 mois, vous êtes contents qu'on vous le remplace illico-presto! Une fuite d'eau peut être considérée comme "Minor"... et dans la plupart des cas ça suffit largement à payer la réparation et donc le propriétaire est relativement tranquille. Vous moins...
Attention, certains propriétaires ne vous réclamerons pas les 150$ le jour de la réparation mais.... ne manquerons pas de vous les déduire en partant de votre caution... Donc surveillez bien cette clause et son utilisation... et lorsque vous faites faire dix fois la même réparation ce n'est plus une minor repair...

- sachez que la majorité des problèmes viendra de votre aircon: entretien obligatoire tous les trois mois, et n'y coupez pas, vous risquerez de perdre votre caution, même si vous n'utilisez pas les dits aircon...
(Cela dit vous pouvez vous arrangez avec votre nettoyeur d'aircon pour qu'il marque sur le papier qu'il a bien revu tous vos aircon et pas seulement celui que vous lui avez demandé de nettoyer... Même en ne les utilisant pas souvent, je trouve que l'on consomme moins, et que j'ai moins d'allergies avec un bon nettoyage.... encore faut-il avoir le bon nettoyeur...)

Donc pour remédier à cela, il vous faut ABSOLUMENT une clause Air-Con: si l'air-con tombe en panne, quelle que soit la raison (sauf si vous avez décidé de l'éclater au marteau un soir de grande colère, évidemment), la réparation est entièrement à la charge du propriétaire! Dans la clause des minor repairs on indiquera donc 
"For avoidance of doubt this clause does not apply to any expenses incurred by the Landlord in repair and replacements of parts mentioned in clause X(x) of this Agreement"
La clause X(x) pourra être la suivante:
"The Landlord is responsible for the repair and replacements of parts in respect of the air-conditionning units installed at the said premises save where the same are caused by any ac, default, neglect or omission on the part of the Tenant or any of its servant agents occupiers contractors guests or visitors."

- Pour les "major repairs", exigez un délai d'intervention: Major = Urgence dans la plupart des cas, et lorsque vous devez attendre trois mois pour qu'on résolve cette fuite du toit qui goutte sur votre lit, c'est quand même pénible... (enfin au pire si ça vous arrive, moi l'argument final a été: "moi ça ne m'ennuie pas, mais je serais le propriétaire, je m'inquiéterais.... une fuite dans un mur ça fait vite des graves dégâts...")

- pensez à jeter un oeil à l'article "Viewing of Premises".... Parce que c'est vachement pénible de se taper 3 mois de visites quand on part ou la visite de chaque contractors qui va mesurer la cuisine bien sûr à 20h30, quand vous rentrez du boulot et que les enfants sont crevés...

- regardez la clause de renouvellement: A Singapour vous devez dire 3 mois avant que vous comptez RESTER dans le bien, il n'y a pas de reconductions tacites (mais plutôt des fins de bail prévues)

- La "diplomatic Clause" ne s'applique que pour les baux de plus de deux ans, et... au bout de 14 ou 15 mois (globalement vous ne pouvez l'invoquer qu'à la fin de votre 12ème mois, début du 13ème avec minimum un ou deux mois de préavis donc... ), ce n'est donc clairement pas la clause la plus importante, mais si vous êtes susceptibles d'en avoir besoin, c'est un grand classique des contrats de bail

- A surveiller absolument: Les clauses de nettoyage de la maison à votre départ. On exigera facilement un "nettoyage professionnel", les rideaux au pressing... Rien ne le justifie, c'est une clause spécial expat' que vous pouvez faire sauter... (mais sachez qu'en cas de grosse flegme vous aurez cette solution....)


Tout ce que vous avez négocié est dans la Letter of Intent (LOI) avec laquelle vous versez votre security deposit (qui constituera le premier mois de loyer)
Dans les 7 jours qui suivent, vous devez vous entendre avec le Landlord sur les éléments exacts du bail et le signer, en versant votre caution (1 mois de loyer pour un an de bail, deux mois de loyer pour deux ans de bail, éventuellement les frais d'agent (1/2 mois de loyer pour un an de bail, et 1 mois pour deux ans), et enfin, les frais de timbres c'est à dire l'enregistrement officiel de votre bail à l'URA.)
Soyez fermes pour que ce qui a été acté soit exécuté

Grosso Modo pour un an de bail il vous faudra verser:
- entre 2 mois et 2 mois et demi de loyer + les timbres (environ 10% du loyer) lorsque vous signez pour un an
- entre 3 et 4 mois de loyer + les timbres (environ 10% du loyer) lorsque vous signez pour deux ans

Il est donc essentiel d'avoir les reins solides quand vous êtes à cheval entre deux appartements,

A cela s'ajouteront les frais de déménagements décrits dans mon article sur le déménagement... 

Bons cartons, nous on les commence, quand Merichan les déballera demain!
C'est la grande valse des appartements en juillet :)