jeudi 27 février 2014

Positive Poulette's Power (le PPP)

Il y a 4 ans...
On termine le mois de fevrier... Voila un an que je fonctionne a 250%.... Un an que je course le coq... Un an que comme les poulettes de combat, je fonctionne avec les oeilleres sur les yeux...
Il y a trois ans, avec une biere sans alcool dans les mains, autour d'un apero avec des amis, mon ventre qui couvait "Trevette", on ne savait pas encore qu'on partirait a Singapour... et pourtant moins de deux mois plus tard, on debarquait ici... Je vois nos ballades sur la plage de ce fin d'hiver du bassin d'Arcachon, la maree basse, les cygnes, les discussions, les siestes, le rythme doux, la complicite de plusieurs mois passees main dans la main.... Je ressens encore la violence de l'arrivee, nous avions negliges le choc culturel, le notre, celui des enfants. Je sens encore les larmes d'epuisement couler sur nos joues... En 4 jours, nous avions trouves appartement, nouveaux reperes, en moins d'une semaine nous avions dormis dans 4 lits differents.... Je me revois arpenter le supermarche sans reperes.... mais bon sang c'est quoi ce poisson????
Je repars les amis....
Je repars et je refais le chemin inverse....
Je repars et je construis ma to do list.... Cette fois-ci je ne negligerais pas l'arrivee....
Je repars et cette fois-ci ce sera seule, ma volaille sous le bras, le coeur dechire.... Je quitte les amis que je me suis fait... Je quitte mes collegues (devrais-je dire mes complices?), je quitte la maison que j'ai cherche en y investissant pas mal de soirees... Je quitte mon equipe de dragon boat... Je quitte mes collegues de yoga du jeudi... Je quitte mon quartier que j'aime tant... Je quitte mes voisins qui agitent la main quand ils nous croisent.... Je quitte mes lunchs entre copines, Je quitte les soirees de folies.... Je regarde le manguier en fleurs devant la maison, les paysages verts, la skyline du CBD, la circulation, je me prends un dernier shoot exotique de Singapour...
Je tourne la page sur vingt ans de ma vie.... et c'est certainement le plus douloureux....
Quand on me demande d'ou je viens, je reponds de partout.... Nee a Belfort, 5 ans aux Emirats Arabes, une petite annee a Saint Martin d'Uriage (et toutes mes vacances de 5 ans a quasi 18 ans), Re-Belfort, Paris, Bordeaux, Angouleme, Re-Paris, Andernos-les-Bains... Un peu d'Ardeche, de Sud-ouest, de Nord, de Sud-est, de Lyon dans les veines.... Et maintenant un peu de Singapour....
Dans les oreilles la chanson que nous ecoutions a deux, a quatre, a cinq il y a quelques annees "My home is nowhere without you" d'Herman Dune... Ma maison est partout maintenant....
Nous sommes venus a 5 avec un reve fou, celui d'arpenter le monde et de s'enrichir des autres, et de repartir ensemble en bateau ou en velo ailleurs.... Nous repartons a 4,
Mais....
Merci a vous tous, amis, collegues, patrons, connaissances, lecteurs d'un jour ou de toujours, je sens des milliers de mains qui me soulevent, me transportent, me solidifient, me montrent le chemin.... Je suis toujours riche de vous, ces trois ans ont ete extraordinaires, et le poulette's power ne s'arrete pas la....L'aventure est partout, et nous repartons avec les yeux ouverts, et prets a de nouvelles aventures....
Le 31 mars, les poulettes (et le petit poussin) quittent Singapour.... mais ..... on commence par deux mois d'aventures, de break, dont un mois a bord de Mandragore.... 
Les poulettes (moi, et les filles) ecriront encore, car, l'aventure est au coin de la rue, et il y a autant a decouvrir au gres d'une cueillette de champignons dans les Vosges, sur les plages des Landes, en descendant en courant le chemin de Chamrousse a Saint Martin, en camping quelque part en Ardeche, ou en bateau entre Marseille et Naples.... On en a des choses a dire, et on part fier(e)s d'etre riches de vous.... Et en attendant, j'ai une bonne dizaine d'articles sur Singapour a ecrire....
Ce n'est qu'un au-revoir.... et un nouveau tome a ecrire, et qui sait de quoi demain sera fait? Faites attention, je pourrais revenir !

13 commentaires:

  1. Chere Adeline,

    Comme beaucoup j'adore ton blog, ton esprit, ton humour. En tant que "male" et donc ajoutant quelques peu de remarques de notre genre (pour compasser les 100+ commentaires sur singap nanas ;) je tenais a te dire les choses suivantes:

    - tu es une femme magnifique, une belle femme, une femme qui va en faire craquer plus d'un (comme par le passe j'imagine).
    Nous les males, on est parfois ("souvent" que je peux barrer) primales, et sans savoir ce qui s'est passe, la fievre jaune a peut etre encore frappee...

    - je te souhaite sincerement du bonheur ou que tu decides d'aller avec tes poulettes.

    - Une des constantes de la vie, c'est le changement, encore plus en Asie, encore plus a Singapour... Parfois c'est le coup de massu, et souvent ce coup de massu declenche du bonheur a retardement. C'est tout que je te souhaite.

    - voila ma prose est peut etre maladroite, mais apres t'avoir "suivi" depuis notre expatriation il y a 2 ans, je savourai tes posts, toujours plein d'humour, mais surtout plein d'esprit et humble (a la difference de certains bloggeurs clamant "je suis le/la meilleur(e))

    Je suis triste ce matin apres lu ton billet, mais en meme, je sais que tu vas rebondir car tu es fortes et qu'il faut faire confiance au destin.

    RépondreSupprimer
  2. Singapour nanas is nowhere without you.

    J'ai le cœur déchiré avec toi. Je déteste les départs, le tien va

    Heureusement la poule a une belle plume, le meilleur reste à venir et il me tarde de lire la suite...

    RépondreSupprimer
  3. *le tien va laisser un vide encore plus grand que les autres:(

    RépondreSupprimer
  4. Je suis une lectrice toute récente de ton blog...
    Super d'arriver à écrire un post positif quand la vie est difficile!!!!
    Il n'y a pas de doute tu vas rebondirez et ...vite !
    Sache que je t'envoie (ainsi à tes poussins!!) des ondes affectueuses depuis le Nord Est de la France pour t'accompagner sur cette route un peu nébuleuse qui va s'éclaircir pour devenir lumineuse, j'en suis certaine;
    Danyhube

    RépondreSupprimer
  5. Je suis de tout coeur avec toi ma belle. J'espere que tu vas continuer a blogger et a nous faire part de ce nouveau voyage, ce nouveau livre qui d'apres moi revelera toute ta force et ta beaute. Malgres le fait que je suis ravie de te revoir bientot et de te serrer tres fort dans mes bras comme une soeur, mon coeur a mal pour toi. J'espere pouvoir etre la et t'aider pour te rehabituer a cette vie francaise et a resavourer les plus petits plaisirs de la vie. Il tarde a Ava de revoir tes poulettes et poussin, a qui on pense enormement d'ailleurs. Vous etes les bienvenus chez nous, toujous.
    The universe has your back, always have faith.
    Love you to bits, Claire xoxo

    RépondreSupprimer
  6. Chere Adeline, déchirée tu dois l'être, pour tout ce que tu laisses mais positive tu le restes. Bravo et belle leçon de vie pour ceux qui te lisent. J'admire ton courage comme j'ai aimé ton blog et me souviendrais de ton sourire. J'espère que je pourrais continuer à te lire et à te retrouver virtuellement. Très sincèrement... Sylvie

    RépondreSupprimer
  7. Pour avoir fait le même parcours, arrivés à 4 retour à 3, je compatis mais comme tu le dis si bien il faut repartir la tête haute même si le cœur est déchiré. La vie continue, un chapitre se ferme et un autre s'ouvre. Rentrée depuis trois ans maintenant, les choses s'apaisent et la sourire reviens. Plein d'ondes positives pour vous 4!

    RépondreSupprimer
  8. Adeline, votre témoignage est poignant comme celui que nous avions recueilli http://www.femmexpat.com/expatriation/vie-familiale/le-couple/je-rentre-seule/
    Vous les femmes expatriées qui ont avec générosité et amour suivi votre compagnon à l'étranger avec votre "volaille" vous êtes des femmes formidables et dignes. Soyez assurée du soutien de FemmExpat lors de votre retour en France. N'hésitez pas nous sommes toujours pour vous au bout du clavier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce magnifique témoignage me porte depuis des mois....

      Supprimer
  9. Si je peux me permettre... Je l'ai appris il y a quelques jours.. au téléphone, de sa propre voix mal réveillée (mais toujours aussi charmante!)... Ca m'a étonnée et attristée car je ne l'aurais pas connue.

    Son billet... Je comprends un peu mieux.. Ça me touche... me retourne même... car cette nana-là, quand je l'ai rencontrée, ce n'était pas par hasard. Sa niak et son humour sur le singap nana (oui, qui est surement maintenant "nowhere sans elle") m'ont donné envie de venir à ses ateliers couture. Dans mon gros camion coincée comme ca, je l'ai vue descendre m'aider avec son poussin sous le bras. Elle n'etait vraiment pas obligee! Je me souviens aussi qu'elle a fait un détour jusque mes contrées acant son rdv pro et moi j'étais malade ce matin-là, ou encore elle m'a, la seule- je me souviens encore, laisse un message me réconfortant sur un chien abandonne que je soutenais.. Je l'aurais compris autant que vous, cette poulette, elle a ce petit quelque chose de plus qu'une nana ordinaire.. cette énergie et cette force décrite dans ce beau billet je pense, est tout elle, une puissance de poulette positive (PPP aussi en français , c'est ''PPP'' dans plein de langues!) qui vous atteint contagieusement! C'est emouvant car elle ecrit avec son coeur, mais c'est POSITIF et plein de belles promesses futures. Je lui souhaite tant de bonnes choses à elle et sa volaille sous son aile. Il y en aura je suis sure.. Car attention, chez nous tous, on parle de "billet départ ou billet retour", chez elle, on dit un "billet d'aurevoir: on ne m'oublie pas comme ca... je reviendrai bientôt!!!!!" ...

    Que la force soit avec toi, Adeline!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie.... Tu m'as fait pleurer

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer